30 avril 2008

Comme la météo

Mon humeur du moment ressemble beaucoup au temps que l'on a par chez nous : beaucoup de pluie et quelques éclaircies.

Beaucoup de pluie parce je n'arrive toujours pas à manger. J'ai essayé hier soir et le résultat fut que j'ai passé l'heure suivante aux toilettes. Pourtant je sais que je dois manger, je sais qu'il en va de ma vie mais c'est plus fort que moi. Culpabilité, honte etc font que je n'arrive pas à manger. Il faut que je contrôle mon corps, je ne l'aime pas comme il est, et je crois que je l'aimerais jamais, même en atteignant mon poids fétiche.
C'est difficile d'expliquer ce qu'est l'anorexie car pour la plupart des gens des gens, manger c'est comme respirer : naturel. Or, cela ne l'est pas pour moi. Je ne suis certesd pas à un poids critique mais je sais que si je continue comme ça, j'y arriverais. Et là, qui sait ce qu'il se passera ?

Quelques éclaircies parce que chaque matin je me pèse et je vois que mon poids a baissé. Eclaircies passagères qui me ramènent à la triste réalité mais je ne peux nier cette jouissance que j'épprouve à contrôler mon corps, ses instincts et ses formes. Mon corps est mon jouet. Je le modèle à ma guise, et cela est plus que réjouissant quand on sait combien de personnes sont en surpoids.

Tout cela pour dire qu'il y a des hauts et des bas. Plus de bas que de hauts, j'en ai peur. Mais voilà, j'ai décidé de ne pas mentir sur ce  blog et la vérité est que je m'enfonce avec complaisance dans l'anorexie. Je n'ai pas peur de le dire, je n'ai besoin de personne pour me faire réagir puisque j'en suis consciente. Mais je suis incapable de me sortir de cercle vicieux, tout comme le corps médical d'ailleurs. 

Posté par asaliah37 à 15:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Comme la météo

Nouveau commentaire